Réalisation d'un foyer de chaudière


Message

locovap
Confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 10 avril 2016 à 22h55


Bonjour à tous,
Vous savez tous qu'il n'est pas facile de réaliser un foyer de chaudière d'une locomotive à nos différentes échelles, mais que pensez d'une réalisation à l'échelle 1 !!!
Et bien voilà, je suis tombé sur la vidéo de la fabrication du foyer de la chaudière d'une loco de la FURKA dont je vous fais part :

https://www.youtube.com/watch?v=Mwz7OF0eD_I#t=153
Cette vidéo commence un peu en avance alors revenez en arrière à son départ
Bon visionnage

C.A.V. N° 300

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : dimanche 10 avril 2016 à 23h08


Accès direct a la video

cliquer ici

JC Labrot Cav430

Message modifié le dimanche 10 avril 2016 à 23h09 par Cav430

Message

67VAP
Confrère

Voir plus


Date du message : lundi 11 avril 2016 à 21h30


Bonsoir,

Superbe Vidéo. Merci.
Il n'y a qu'en Suisse qu'on peut encore se permettre de fabriquer des chaudières en cuivre.
Par curiosité, peut on savoir l'épaisseur du cuivre et le poids total.

( Le cuivre recuit est quand plus facile à former que l'inox )

Cordialement

Bernard R

CAV 58

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : lundi 11 avril 2016 à 22h39


Bonsoir

( Le cuivre recuit est quand plus facile à former que l'inox )

Tout a fait exact , c'est pour ça que la réalisation de chaudière en inox impose une re étude complète de la conception même.
Il serait illusoire et risqué de vouloir réaliser une chaudière en inox en suivant les vieux principes définis pour le cuivre .
@+

JC Labrot Cav430

Message

mecanotrain
Confrère

Voir plus


Date du message : mardi 3 mai 2016 à 23h44


salutous,
Je suis admiratif devant tant de précision.
Comment être sur de l'étanchéité et surtout comment répare-t-on une fuite toujours possible, sur un assemblage de tôles ?

Cordiales salutations vaporistes
Roger - CAV1258

Message

Sauvagnat
Confrère

Voir plus


Date du message : mardi 30 août 2016 à 11h48


mecanotrain a écrit :

salutous,
Je suis admiratif devant tant de précision.
Comment être sur de l'étanchéité et surtout comment répare-t-on une fuite toujours possible, sur un assemblage de tôles ?

Bonjour,
Il est très difficile voire impossible de réparer un assemblage de tôles rivetées ; (surtout dans le cas d'une chaudière où les rivets ne sont plus accessibles pour être frappés).
C'est pourquoi, on utilisait une solution de silicate de soude dans l'eau de chaudière; Ce produit a la particularité de se solidifier au contact de l'air a condition d"avoir été chauffé a 100° C au moins. A cette température, la solution perd son eau et laisse place a un composé siliceux très résistant qui obture la fuite de manière relativement durable. Les anciens appelaient ce silicate de soude; le verre liquide.
Cordialement
CAV 921

cav 921

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 30 août 2016 à 12h21


Bonjour
Tout a fait d'accord avec l'utilisation du silicate dans les cas ou toute réparation s'avère impossible .
Bien des vieilles chaudières ont été sauvées de cette façon sans pour autant éviter une épreuve hydraulique ..;indispensable .
@+

JC Labrot Cav430

Message

mecanotrain
Confrère

Voir plus


Date du message : mardi 30 août 2016 à 23h56


salutous,
Je connais le silicate de soude pour l'avoir moi-même utilisé sur des petites chaudières.; et de plus, il faut que ce soit une micro fuite.
Donc, pour moi la question reste posée ?????????????????
Merci à tous deux pour vos réponses.

Cordiales salutations vaporistes
Roger - CAV1258

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 31 août 2016 à 08h18


En Afrique ( dont on connaît la débrouillardise mécanique ) des blocs moteurs fendus sont réparés en bourrant de la paille de fer dans les fissures souvent importantes et en mettant du silicate de soude . Le plus fort c'est que ça marche ......C'est l'Afrique !

JC Labrot Cav430