locomobile société française


Message

dylan
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 25 octobre 2015 à 13h34


bonjour à tous.

Je me présente je m'appelle Dylan j'ai 19 ans et je suis nouveaux sur se forum. Ma plus grande passion est la rénovation de tracteur et machine agricole ancienne, mais voila dernièrement j'ai fait l'acquisition d'une locomobile société française Vierzon de 1919 ,
Elle est rester malheureusement une bonne soixantaines d'années inactive et une vingtaine d'années dehors au intempéries ,l'habillage en bois et en tôle est complètement HS la chaudière semble en bonne état (je pense).
Point de vue mécanique elle semble en bonne état ,l'ensemble des pièces principales sont là ,moi et mon père l'avons dégripper minutieusement (piston, tiroir a vapeur, régulateur, ....)au delà de sa il manque tout de même certaine pièces comme beaucoup de vannes (donc je ne connais leurs utilités) ainsi que le clapet je pense, au niveaux de la pompe a eaux puis le sifflet ,le cendrier est une majeur partit de la plomberie.

Voila je fait appelle aux experts de machine a vapeur ,car moi même je n'en n'ais jamais vue fonctionner et je voudrais la restaurer du mieux possible.

Plusieurs questions me préoccupes:

-est-il possible de recréer le clapet au niveaux de la pompe à eaux et comment fonctionne t'il à l'origine ?

- si la chaudière fuit ,peut-on la ressouder?

-pour le sifflet, comment en refabriquer un ?

-elle possède 29 tubes faut-il les remplacer si ils semblent en bonne état?

-Qu'elle précautions faut-il prendre à l'éventuelle remise en route?

J'ai entendu parler que pour faire fonctionner cette machine il faudrait la passer à un service des mines est-il vrai ? comment sa ce passe ?

toutes aides est renseignements me seront très utiles sur cette machine .

merci à vous .
à bientôt

Message

mecanotrain
Confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 25 octobre 2015 à 23h33


Salutous, salut Dylan

La réponse va être simple et rapide:
OUI il faut absolument passer par un service officiel ; ce service est agréé pour faire les contrôles sur la chaudière et les soupapes.
Lis cette rubrique en page d'accueil de ce site >>>> http://www.cav-escarbille.com/chaudiere/index.htm

Tu peux faire toutes les réparations que tu veux sur le moteur et les accessoires, mais pour la chaudière, il y a des restrictions:
SEUL un soudeur avec AGREMENT "réservoir sous pression et sous chaleur" peut intervenir sur la chaudière. Les tubes ne peuvent pas être soudés, il faut qu'ils soient ABSOLUMENT changer.
Pour tester la chaudière en pression, il faut le faire "sous pression hydraulique", càd mise en pression d'eau avec une pompe à main (1,5 x la pression d'utilisation). S'il y a un défaut, il n'y aura pas explosion, uniquement des fuites d'eau, et ça se voit rapidement.
Si c'est correct, alors seulement, le technicien donnera l'agrément pour une utilisation sous vapeur.

Et tout ceci a un cout non négligeable.

Cordiales salutations vaporistes
Roger - CAV1258

Message

ghana82
Confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 15 novembre 2015 à 00h17


Bonjour Dylan

Tu t'es lancé dans une entreprise importante et c'est tout à ton honneur.
Mais tu as peut être, je le crains, sous estimé le travail et le coût de la remise en ordre de marche de cet engin.

J'ai participé bénévolement à une partie de la réhabilitation d'une locomobile anglaise "RUSTON" (retubage au dudgeon du faisceau tubulaire) dont l'acquéreur avait eu le coup de cœur en ignorant les contraintes administratives notamment sur les appareils sous pression.
Les accessoires tels que sifflets, clapets etc peuvent être crées de toute pièce par un mécanicien, les plans étant disponibles sur les sites UK spécialisés. Cela a un coût bien entendu si l'on n'est pas soi même familiarisé avec le tournage/ fraisage et si l'on a pas les machines outils chez soi ou accessibles gratuitement.

Il en est tout autre de la partie la plus importante qu'est la chaudière. Je crains en lisant ta description que celle ci ne soit plus apte à satisfaire aux normes en vigueur eu égard à son ancienneté sans maintenance et entretien suivi. Les tôles d'acier restées au contact de l'air ainsi que les tubes de fumée sont certainement bien attaqués par la rouille. Un examen par les tampons autoclaves avec caméra endoscopique te permettra de voir l'état intérieur. Ensuite, il faut contacter la DRIRE de ton département afin qu'ils dépêchent un contrôleur qui fera l'examen de tous les circuits sous pression, du faisceau tubulaire et ensuite du foyer avec les plaques avant et arrière soutenant les tubes dudgeonnés, contrôle des épaisseurs de toutes les tôles etc.
La visite coûte cher et ii faut savoir que si le résultat de leur analyse est négatif, tu ne pourras jamais la faire fonctionner.
Les tubes sont en acier étiré sans soudure, la chaudière en tôle roulée et rivetée avec interdiction de pratiquer sans l'aval de la DRIRE la moindre soudure sur l'intégralité de celle ci..

L'ami a qui j'ai prêté mon concours a eu ce refus de la DRIRE seulement pour une petite sous épaisseur au niveau du cadre du foyer (cet engin avait été bien entretenu et dormait dans un local fermé, tous orifices bouchonnés, chaudière sous argon, porte de boite à fumée étanche etc, conditions rarement rencontrées sur ces machines agricoles!) Et malgré cela, il a quand même voulu la retuber, ajouté une plaque soudée sur la partie faible et la faisait fonctionner à l'air comprimé, sous 1.5 bars chez lui et pour son plaisir.
Cela dit, il prenait néanmoins un risque car en cas d'accident par explosion de la chaudière, aucune assurance ne le couvrait.
Aujourd'hui, elle est exposée dans un musée, peinte comme l'original mais n'a plus jamais fonctionné.

Désolé de brosser un tel tableau...une chaudière neuve dépasse les 50 000 euros pour ce type d'engin (en Italie) plus tous les certificats et autres tampons des organismes de certification. Si tu as ces possibilités alors ce sera une entreprise passionnante.

Bon courage.

CAV274

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : dimanche 15 novembre 2015 à 11h38


Bonjour
Pour compléter les propos précédents concernant les vérifications de chaudières , il faut savoir que l'ex DRIRE délègue a des organismes de vérification accrédités les opérations de vérification et d'épreuve d'appareils de production de vapeur soumis a la flamme . On avance souvent le nom de l'APAVE mais il y a d'autres organismes accrédités qui regardent d'un œil souvent plus bienveillant les vieilles mécaniques sans pour autant négliger l'indispensable sécurité de leur remise sous pression .
@+

JC Labrot Cav430

Message

dylan
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2015 à 14h16


Bonjour chers amis;

Je m'excuse d'une réponse un peu tardive.

J'ai bien lu et relu tout vos messages très attentivement ,je m'attendais à toutes ces précautions à prendre pour un usage en grand public,
mais voila et-il nécessaire de la faire contrôler si c'est pour un usage privé sur un terrain privé m'appartenant et à l'abrie des regards ?
Car après tout je voudrai la faire tourner pour un plaisir personnel tout d'abord en raison de tout ces risques.
Je ne connais personnes qui a le matériels nécessaire pour me donner l'état de la corrosion des tubes, ils sont rouillaient c'est sure ainsi que l'intérieur de la chaudière, mais si j'essayai de la nettoyer et de laisser tout t'elle qu'elle, de remettre de l'eau, si par chance il n'y a aucune fuite, et-il possible d'essayer de la chauffer et de la faire monter a 8 kg (pression de fonctionnement)? Si tout se passe bien essayer de la remettre en marche .(pour quoi pas ? )
Je pense que tout cela se passera pas si facilement mais essayer, et résoudre les problèmes en allant.
voila pour l'instant j'en suis pas encore là, je vais faire étapes par étapes en suivent mes finances disponibles, car je compte bien suivre vos conseilles et économiser le maximum d'argent pour espérer la voir tourner un jour, je suis jeune et j'ai le temps pour cela, et mon père m'apporte une aide précieuse de par ses connaissances en temps que mécanicien et de plombier à la fois et bien sûre il m'aide beaucoup financièrement à sa restauration. Par chance nous possédons un tour et une fraiseuse ainsi qu'un chalumeau qui nous est bien utile pour démonter les pièces trop gripper se qui limite un peu nos frais.

Pour l'instant nous avons démonté la boite a fumer qui été HS et nous l'avons envoyer cher un tôlier pour qu'il refasse la tôle enrouler de celle si (la porte reste en bonne état ,à voir si elle est étanche) il va refaire aussi la cheminée qui devrai mesurer 2m70 ainsi que le bout de cheminée qui est posé sur la boite à fumée de 80 cm.
Une fois ceci remonté nous nous attaquerons à une chose un peu plus complexe.
En effet le régulateur n'est plus entraîné par le vilebrequin son engrenage monter sur un axe verticale qui entraine les masselottes est cassé, et de plus celui monter derrière le palier de vilebrequin est qui est entrainer par celui si, manque des dents et ,pour pouvoir en faire refondre deux nouveaux il faut le démonter.
Il va donc falloir démonter le volant d'inertie droit ,lever le vilebrequin de ces pallier pour sortir l'engrenage .(qu'elle chantier...)je pense que le volent qui et tenu grâce a une clavette et qui n'a pas du bouger depuis la construction de la machine ne va pas sortir comme sa(il va falloir beaucoup de patience).

Voila pour plus de détails sur cette restauration qui demande beaucoup d'efforts, mais qui reste pour moi très passionnante, il est vrai que au moment de l'achat j'avais un peu sous estimait le travail à faire ,mais cela me fendais le cœur de la voir comme sa sens aucun soins sens personnes pour respecter ses nombreuses heures de travails qu'elle à du subir à battre du blé ou diverses choses, je regrette en aucun cas mon achat et j'espère la refaire revivre un jour.

Je suis très heureux d'avoir rencontré se forum avec des personnes qui connaissent la vapeur et me conseille très bien, je remercie les personnes m'aillant déjà aidé et je me répète mais je suis toujours à la recherche de n'importe qu'elle conseilles à me donner comme il à déjà été fait.

Encore une question :je voudrai poster des photos de la resto ,mes images son trop importante comment puis-je faire ?

A bientôt et bonne lecture.

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2015 à 14h38


Bonjour

Le remise en pression a titre privé en dehors de toutes dispositions techniques légales verra votre responsabilité directement engagée
Il serait pour le moins surprenant qu'une chaudière de cet âge n'ait aucune fuite a pression ambiante ........alors a 8 bars !!!!

Pour mettre des photos sur le forum il faut les réduire a un format acceptable (celui des SMS par exemple )
@+

JC Labrot Cav430

Message modifié le dimanche 22 novembre 2015 à 14h41 par Cav430

Message

mecanotrain
Confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2015 à 16h25


CAV430 a écrit :

Bonjour

Le remise en pression a titre privé en dehors de toutes dispositions techniques légales verra votre responsabilité directement engagée
Il serait pour le moins surprenant qu'une chaudière de cet âge n'ait aucune fuite a pression ambiante ........alors a 8 bars !!!!
.......................
@+

Salutous,

Dylan, tu cours à qques poblèmes sérieux, voire très graves, si tu ne fais pas une EPREUVE HYDRAULIQUE.
Une chaudière qui explose sous 8 bars de pression vapeur, est une véritable bombe. Tu peux y laisser la vie.

Tu demandes des conseils, nous sommes (serons) plusieurs à t'en donner. On a déjà commencé. Nous ne sommes pas des "alarmistes", mais nous connaissons bien le sujet. Moi-même, je m'occupe, avec une équipe de passionnés, de la locomotive 141R 1126 basée à Toulouse.
Nous avons les mm problèmes. Et nous sommes OBLIGES de faire ttes ces vérif.
Maintenant, tu es libre de les suivre ou pas.

Te voilà conseillé . . . . . . et prévenu.

Cordiales salutations vaporistes
Roger - CAV1258

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2015 à 16h46


Re

Dans ce cas de figure pour refaire fonctionner cet engin , il faut d'abord remettre la mécanique en état , l'essayer a l'air comprimé sous 1 ou 2 bars
Ensuite le travail sur la chaudière ne pourrait viser qu'à l'utiliser sous faible pression (1 ou 2 bars ) comme un réservoir d'air comprimé alimenté par un bon compresseur . ce qui cela n'exclut pas non plus une vérification de cette chaudière réparée et reconvertie en réservoir d'air comprimé .
Maintenant pour envisager une vraie chauffe , c'est une autre histoire !

@+

JC Labrot Cav430

Message modifié le dimanche 22 novembre 2015 à 16h47 par Cav430

Message

ghana82
Confrère

Voir plus


Date du message : lundi 23 novembre 2015 à 00h47


Dylan.

Dans ta réponse aux "conseils" que nous t'avons à plusieurs prodigués, tu nous dit être jeune. Etre jeune n'implique pas automatiquement que de ce seul fait, tout est possible ou que l'on aie le droit d'être irresponsable, hélas....(nous l'aurions su nous mêmes en son temps).

Et malheureusement, on ne peut jouer avec un réservoir sous pression, fut il à air comprimé. Les capacités fermées se comportent toutes de la même manière. Leur limite est la résistance mécanique de la matière qui les constitue. Bien entendu, plus la température du contenu est élevée, plus la résistance du contenant est affectée d'un facteur fragilisant. Ainsi la vapeur, l'eau surchauffée, etc induisent négativement sur l'élasticité des tôles ou enveloppes constituant le dit réservoir. Ton père qui est plombier pourra t'expliquer par exemple (à l'inverse mais pour les mêmes raisons), qu'un tube obturé et qui gèle sera fendu quelle que soit son épaisseur ou un bouchon (ou robinet) d'extrémité verra son filetage détruit.

Donc pour faire court, ne vas pas jouer avec ta vie ou celle de ceux qui se trouveraient à coté de ta locomobile si tu persistait dans ton désir de la mettre en pression, même à 1.5 bars d'air comprimé.

Mon conseil, refait faire une nouvelle chaudière si tu veux faire de la vapeur ou bien enlèves l'actuelle et remplaces la par un réservoir pour air comprimé (la capacité peut être moindre) que tu pourras faire fabriquer et éprouver pour 10 ans reconductibles. Tu auras besoin d'un bon compresseur à 7 ou 8 bars, d'un détendeur / limiteur de pression( de 7/ 8 à 2 ou 3 bars) en amont de ta vanne d'alimentation vers le réservoir

Cela te coûteras beaucoup moins cher (étalé sur quelques années) et tu pourras la faire fonctionner sous 2 à 3 bars, pression largement suffisante pour qu'elle "tricote" et te fasses plaisir. Cela t'obligeras quand même à la déclarer auprès de ta compagnie d'assurances ce qui est une obligation légale.

Bon courage.

CAV274