Chaudière:acier ou inox.


Message

DB
Visiteur


Date du message : mardi 11 juin 2013 à 22h51


Ma chaudière en acier c'est percée et elle est également rouillée.
L'acier a le défaut de rouiller et n'est pas compatible avec les produits de détartrage comme le Durgol.
L'inox ne rouille pas et peut être détartré, là matière coûte un peut plus chère.
Je cherche a savoir par quel matériaux la remplacé, et laquelle des deux solutions est le plus durable pour la vie d'une chaudière.
Boutay Daniel.

cav 1352

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 12 juin 2013 à 06h53


Bonjour

Sans aucune hésitation : l'inox !
Surtout NON magnétique comme le 304 ou 316.

@+

JC Labrot Cav430

Message

DB
Visiteur


Date du message : mercredi 12 juin 2013 à 13h10


quel effet négatif provoque le magnétisme sur une chaudière?

cav 1352

Message modifié le mercredi 12 juin 2013 à 13h14 par DB

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 12 juin 2013 à 13h25


Bonjour

Le fer contenu dans les inox ferritique ROUILLE aux soudures.

@+

JC Labrot Cav430

Message

DB
Visiteur


Date du message : mercredi 12 juin 2013 à 21h37


Bonjour Jean-Claude et merci pour ces informations.
Questions: Résistance mécanique.
Quelle différence montrent ces deux matériaux à la déformation et dilatation sous l'effet de la pression et des variations de températures . L'épaisseur utilisée est-elle la même.

Daniel Boutay. cav 1352

Message modifié le mercredi 12 juin 2013 à 23h02 par DB

Message

KDL11
Visiteur


Date du message : jeudi 13 juin 2013 à 11h34


Bonjour, de mon coté, je possède une loco en 5" avec chaudière acier (mais acier pour chaudière), pour l'instant je n'ai aucun problème de corrosion du faite que j'utilise un traitement d'eau type TIA (diaprosime B108 pour être exact) et pour le stockage pendant les période de non roulage, je l'entrepose chaudière pleine. Récemment j'ai dédômé et j'ai remarqué qu'une couche de tanin c'est formée sur toute la surface intérieur de la chaudière. Je me suis dit: si les chaudières en acier des locomotives réelles tienne plus de 100 ans, alors pourquoi je n'appliquerai pas le même système.

Alexis PERSECHINI CAV n°1824 et membre Train Thur Doller Alsace

Message

DB
Visiteur


Date du message : jeudi 13 juin 2013 à 18h42


KDL11 a écrit :

Bonjour, de mon coté, je possède une loco en 5" avec chaudière acier (mais acier pour chaudière), pour l'instant je n'ai aucun problème de corrosion du faite que j'utilise un traitement d'eau type TIA (diaprosime B108 pour être exact) et pour le stockage pendant les période de non roulage, je l'entrepose chaudière pleine. Récemment j'ai dédômé et j'ai remarqué qu'une couche de tanin c'est formée sur toute la surface intérieur de la chaudière. Je me suis dit: si les chaudières en acier des locomotives réelles tienne plus de 100 ans, alors pourquoi je n'appliquerai pas le même système.

Bonjour, ma locomotive en 5" a été construite il y-a 27 ans avec sa chaudière acier. Mon erreurs a probablement été de toujours la purgée a chaud avant de la remiser. La rouille additionné a des trop rapide chutes de températures, infligeant dans l'acier des tentions, puits finalement une fuite en plaine face de la boite a feu la rendant inutilisable. Cela a tendance a pousser actuellement ma recherche plutôt vers l'inox.

Daniel Boutay cav 1352

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : jeudi 13 juin 2013 à 22h41


Bonsoir

Je pense qu'il n'y a rien a ajouter !

@¨+

JC Labrot Cav430

Message

CAV77
Confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 14 juin 2013 à 07h02


Le seul ajout à faire, connaissant bien cette chaudière et son propriétaire est de dire que le fabricant suisse de la chaudière, dont on n'ose à peine articuler les prix de ses constructions, pourrait, pour le même prix ajouter une notice d'explication sur les précautions à prendre pour une utilisation sans problème de ses locomotives !

Avec mes meilleures salutations.
Jean-Pierre Cerez
Membre CAV77

Message

CAV77
Confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 14 juin 2013 à 07h24


Au vu de ce fil, le service de sécurité des chaudières de la CAV pourrait bien éditer un document d'une page qui serait joint à toute nouvelle adhésion, expliquant que la chauffe et la "déchauffe" d'une chaudière n'est pas une course de vitesse. Donner quelques indications sur les précautions à utiliser pour les chaudières aciers, très nombreuses parmi nous. Les produits ne manquent pas (SB 800 - TIA - ) dans les commerces spécialisés ou les chauffagistes. Personnellement, je viens de mettre HS une chaudière acier de 24 litres après 40 ans de bons et loyaux services. De plus, non pas à cause de perforations mais de sa construction avec des tirants trop écartés ce qui a engendré des déformations des parois entre les tirants et provoqué une fatigue excessive de l'acier. Photos à dispositions.

Avec mes meilleures salutations.
Jean-Pierre Cerez
Membre CAV77