Chaudière essai


Message

fredo_la_vapeur
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 7 février 2014 à 13h01


Bonjour,
Je suis en train de réviser une locomotive à vapeur en 5" et je me pose quelques questions sur la manière la plus approprié de faire un test hydraulique.Elle a surement été testée par son concepteur mais je préfère faire un contrôle histoire d’être sûr.
Il s'agit d'une chaudière en inox de 8 litres épaisseur paroi cylindre 5 mm diamètre environ 165 mm qui fonctionnait à 5 Bars sans surchauffe et un régulateur extérieur

-Quel doit être la pression de ce test si je désire changer la pression de service à 7.5 bars.
2.5 fois la pression de service?
7.5 bars es ce bon ou trop bas ou haut?

-Pour réaliser cette essai je dispose d'une pompe adapté mais faut-il remplacé toutes les vannes et les chapelles par des bouchons?

merci de votre aide
Cordialement fred

Message

KDL11
Visiteur


Date du message : vendredi 7 février 2014 à 16h31


Pour une bonne épreuve hydraulique, il faut faire 1.5x la pression de service, c'est a dire pression de service 7,5 bar => pression d'épreuve 11.25 bar soit 12 bar. LA plus par des loc en 5" fonctionnent entre 5 et 8 bar, perso, la mienne fonctionne a 8 bar elle a été testée a 20 bar a froid.

Alexis PERSECHINI CAV n°1824

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : vendredi 7 février 2014 à 21h09


Bonsoir
Un épreuve hydraulique doit être faite uniquement sous pression d'eau (pas d'air) à 1,5 fois à 2 fois le timbre de la chaudière . En inox une chaudière bien construite supporte une épreuve de 25 à 30 bars sans problème . Bien entendu les soupapes doivent être bloquées ou mieux démontées et leur viroles bouchées . En principe le reste de la robinetterie , le niveau et son tube avec ses étanchéités , le régulateur , les chapelles doivent tenir la pression d'épreuve . En pratique si elles ne ferment pas parfaitement , il sera difficile de tenir la pression avec les micro fuites .
@+

JC Labrot Cav430

Message

KDL11
Visiteur


Date du message : vendredi 7 février 2014 à 22h20


Lors de l’épreuve d'une chaudière à vapeur réel, aucun organes ne reste sur la chaudière, ni vannes, ni appareils de contrôle (manomètres, niveaux, ...), tous les appareillages rapportés sont bouchonnés afin de ne pas les détériorer ainsi que pour éviter les éventuelles fuites.

Alexis PERSECHINI CAV n°1824

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : vendredi 7 février 2014 à 23h06


Bonsoir
Bien évidemment !!!!
Mais sur nos petites chaudières laisser les accessoires est un excellent moyen de vérifier leur bonne tenue , leur correct montage et leur absence de fuites . Il suffit simplement que le manomètre puisse encaisser la pression maximale d'épreuve , comparé avec le manomètre étalon de la pompe .
@+

JC Labrot Cav430

Message

fredo_la_vapeur
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : samedi 8 février 2014 à 16h05


J'ai donc fait cet essai cet après-midi,
J’ai enlevé le manomètre pour un plus gros en y laissant les accessoires ce qui m'a permis de trouver des petites fuites sur les pas de vis des accessoires.
A une pression de 25 Bars, le résultat est très satisfaisant pas de fuite.
L’inox de 20 ans plus tard est comme neuf. Il faudrait être un peu fou pour faire une chaudière en acier quand on voit ça.
Merci Messieurs de votre aide très rapide et complète

Cordialement Fred

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : samedi 8 février 2014 à 19h20


Bonsoir
C'est parfait !!
je suis content de voir que tout s'est bien passé et qu'une fois de plus la validité de la construction d'une chaudière en inox n'est plus a démontrer.
Dans 20 ans cette chaudière sera encore bonne pour le service , probablement il faudra la détartrer mais ce n'est pas vraiment un problème .
Au club , la chaudière inox de notre loco qui tourne a l'eau de la ville (calcaire) boit son demi litre d'acide chlorydrique chaque année depuis 15 ans et elle est en parfait état . Ne pas oublier de bien rincer et de neutraliser avec un peu de soude(destop).
@+

JC Labrot Cav430

Message modifié le samedi 8 février 2014 à 19h22 par Cav430

Message

KDL11
Visiteur


Date du message : samedi 8 février 2014 à 19h31


Bonsoir, ravi d'entendre que la chaudière va bien. Il est vrai que l'utilisation des chaudière inox va très bien, mais (et oui je suis un trouble fête) l'utilisation de chaudière acier va très bien aussi, une longévité d'une bonne vingtaine d'années facilement si et surtout si on l'entretient bien (détartrage et surtout un entreposage chaudière pleinne ! ).

;-) bonne soirée a vous

Alexis PERSECHINI CAV n°1824

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : samedi 8 février 2014 à 20h13


C'est tout a fait vrai , l'acier demande plus d'attentions et d'entretien que l'inox .
Malheureusement une locomotive de club ne bénéficie pas forcément des mêmes soins qu'une machine perso , alors mieux vaut jouer la sécurité dans la longévité.
Il y a 30 ans la première chaudière acier que j'avais construit n'a duré que 6 ans .
Un jour le ciel du foyer en 4 mm est "passé a travers" ......
Reconstruite a l'identique en inox cette chaudière existe toujours , comme neuve .
@+

JC Labrot Cav430

Message

fredo_la_vapeur
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : mercredi 12 février 2014 à 10h40


La chaudière a été détartré il y a une année à l'acide et a roulé que 6-8 fois l'année passée au vu du faible tartre je l'ai remplie de vinaigre de nettoyage puis je l'ai abondamment rincée.

Il y a une autre partie qui me pose problème maintenant.
Lorsque je roule on entend un claquement.
Je me suis dit que c'était les pompes excentriques qui avait trop de jeu dans les colliers en bronze, après avoir refait ces colliers;
toujours ce joli bruit de tracteur.
Je me suis dit que les paliers dans les bielles devaient être à l’origine, de nouveau palier ont été fabriqués, montés, puis à l'aide d'axe monté dans les paliers la distance entre les boites d’essieux a été vérifiée jusqu’ici tout est en ordre. j'ai remarqué que un des maneton d'une bielle motrice était plié à la suite d'un déraillement du précédent propriétaire, j'ai donc refait les six.
Le coincement qui intervient deux fois par tour de roue reste, je pense qu'il est à l'origine de ce bruit.
Comme il ne reste plus grand chose qui n'a pas été refait je me demande si ce n'était pas le quartage des roues à 90 ° qui n'est pas sur toutes les roues identique mais es-ce un raisonnement censé?
Salutations

Fred

Message modifié le mercredi 12 février 2014 à 10h43 par fredo_la_vapeur