141 R au 1/20ème


Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 20 décembre 2016 à 21h01


Bonsoir
Le process indiqué est bon .
Le retrait de la suspension pour avoir les boites a fond de glissière n'est pas indispensable .
Par contre j'ai adopté le principe suivant qui m'a toujours donné satisfaction.
Il consiste a ne mettre que le minimum de jeu sur l'essieu qui reçoit les bielles motrices
puis augmenter le jeu progressivement vers les 1 & 2 vers l'avant soit vers le 4 vers l'arrière .
Bien sûr le jeu doit être mis sur les glissières des boites d'essieux , car les boites n'ont aucun inconvénient a "battre"
légèrement dans les glissières dans le sens longitudinal et l'essieu dans ses boites peut se déplacer latéralement.
Les cotés des boites en "bateau" est aussi indispensable pour le déplacement correct de l'essieu .
C'est un principe qui a toujours donné de bons résultats .
En tout cas le travail de Michel est vraiment au top !!
Bravo !!!!
@+

JC Labrot Cav430

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : mardi 20 décembre 2016 à 22h33


bonsoir Jean Claude,

merci pour vos encouragements et vos conseils. J'ai effectivement modifié légèrement les boites d'essieux comme me l'avait suggéré Jacky, mais je ne l'ai peut-être pas fait suffisamment. Je vais les reprendre et je vais encore augmenter le jeu des glissières de l'essieu le plus éloigné de celui de la bielle motrice.
Je me pose aussi la question suivante : faut-il du jeu latéral (pas le jeu de pivotement) de la bielle maitresse dans la crosse ? Les crosses glissent très librement sur les glissières, mais je n'ai pas pu mesurer si les bielles motrices gênaient le glissement des crosses, d'où ma question. Les crosses sont munies d'un patin en bronze.

Michel

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 20 décembre 2016 à 22h56


Re
Bien sur il ne faut pas de jeu dans la glissière de crosse mais la bielle dans la crosse peut avoir un peu de jeu latéral .
Cela ne nuit en rien .La bielle peut ainsi prendre toute seule la position qui est la meilleure
car en dépit d'un usinage précis le parallélisme parfait des axes sur une grande longueur est difficile a obtenir .
A cet endroit je mettais une bague métafram et une vis Rabourdin rectifiée avec tête ré usinée et le patin de glissière en bronze beryllium.
@+

JC Labrot Cav430

Message

jacky
Visiteur


Date du message : mardi 20 décembre 2016 à 23h32


bonjour à tous,
superbe Michel, ne t'inquiètes pas surtout pas d'affolement de la méthode !!!!
nous avons la chance d'être presque voisins , tu viens à la maison quand tu peux avec ta machine et on regarde tout çà calmement.
je ne suis pas du tout inquiet pour trouver la cause de tes petits soucis ,ton problème est que tu as trop bien fait et c'est pas grave il faut juste donner un peu de liberté à des points cruciaux que l'on découvre au montage, je ne crois pas qu'un seul d'entre nous est réussi à monter un mécanisme complet sans aucun point dur au premier coup.
à très bientôt
amicalement

jacky CAV 1892

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 21 décembre 2016 à 08h56


je ne crois pas qu'un seul d'entre nous est réussi à monter un mécanisme complet sans aucun point dur au premier coup.

Cha ché ben vrai !!!

JC Labrot Cav430

Message modifié le mercredi 21 décembre 2016 à 08h57 par Cav430

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 17 mars 2017 à 19h02


bonjour à tous,

la suite avec la réalisation du système de freinage .
Beaucoup de petites pièces à réaliser.
La tringlerie doit être très libre pour fonctionner correctement sans coincer . Les jeux des pivots sont donc assez importants. Là encore la chasse au moindre point dur. Pour que le freinage soit équilibré et s'effectue correctement sur l'ensemble des essieux, il faut une bonne répartition des efforts entre eux .
Ensuite réalisation du cylindre de frein à vapeur. Sur la machine réelle le freinage est à air comprimé.
Montage de l'ensemble sur le châssis.
Comme en réalité, les bissels ne sont pas freinés.
L' étape suivante en cours : réalisation des deux pompes d'alimentation de la chaudière et de la pompe de graissage des cylindres

salutations vaporistes
Michel

Message

locovap
Confrère

Voir plus


Date du message : samedi 18 mars 2017 à 13h22


Bonjour à tous,

FORMIDABLE réalisation, j'ai regardé une fois de plus toutes les pages et c'est que du bonheur, franchement toutes mes félicitations.

Si parmi tous les lecteurs, il y en a un qui serait partant pour ce lancer (à100%) dans cette réalisation qu'il me contacte, j'ai la possibilité de l'aider (plans et fonderies)...

A bientôt

C.A.V. N° 300

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : lundi 15 mai 2017 à 09h51


bonjour à tous

merci Locovap pour les encouragements.

réalisation de la pompe de graissage.
Elle est entrainée par l'intermédiaire d'un excentrique monté sur le premier essieu moteur , une tige de renvoi et un levier dans le rapport 1/2.
La pompe est montée à l'emplacement du compresseur d'air de la loco grandeur, d'où sa forme caractéristique.
La 141 R grandeur comportait deux graisseurs mécaniques Nathan entrainés par l'embiellage. L' un assurait le graissage des pistons et l'autre le graissage du mouvement (boites d'essieux,glissières, etc...)
La pièce la plus difficile à réaliser est le boitier de la pompe. Après avoir envisagé de le faire en plusieurs parties brasées, j'ai choisi de le réaliser dans un bloc de laiton.
Ensuite pas mal de petites pièces très précises à faire avec le minimum de jeu pour avoir un fonctionnement correct de la pompe.
Les pièces filetées sont en métrique à pas fin. Je ne voulais pas de mesures anglaises, Brexit oblige ! D'ailleurs toute la visserie de la loco est métrique, au pas normal ou au pas fin.
Pour simplifier la réalisation, j'ai remplacé la roue à rochet avec ses cliquets par deux roulements anti-retour à aiguilles (appelés aussi "roues libres"). Plus besoin de ressorts ni de cliquets difficiles à réaliser. Les roulements sont pour des axes de 4 mm. Les plus petits anti retour qu'on peut trouver sont pour des axes de 3 mm.
Le dessus de la pompe est fictif pour ressembler le mieux au compresseur.
La pompe est montée sur la plage avant de la loco devant la boite à fumée.
Je la testerai en même temps que l'essai des pistons à l'air comprimé, pour vérifier que l'huile arrive bien aux deux cylindres. Il n'y a en effet qu'une seule pompe alors que dans la mesure du possible il est recommandé d'installer une pompe par cylindre. A l'échelle du 1/20ème, c' est difficile, essentiellement par manque de place.
Sur plusieurs 141 R au 1/20ème, j'ai vu des graisseurs installés sur le tablier de la machine. Dans ce cas il est facile d'en mettre deux. Mais cette solution ne me plait pas trop d'un point de vue esthétique. L' aspect maquette, bien qu'il s'agisse d'un modèle réduit, ne peut pas être négligé.
La solution de Louis Garde était la suivante: une pompe par cylindre, installée sur le tablier, mais seulement le mécanisme et entraîné par l'embiellage, avec la réserve d'huile dans la sablière de la loco.
Donc au final, la solution des plans de T.Roman est celle qui me plait le plus.
Le clapet anti retour et assuré par une bille inox de 4 mm, ceci pour éviter tout retour de la vapeur dans le réservoir d'huile qui aurait pour effet de désamorcer le circuit et d'annuler le graissage. La bille est pressée sur son siège au moyen d'un ressort. Ce système est sans doute suffisant pour éviter d'installer un clapet anti retour en sortie de la pompe.
Le graisseur recevra un habillage en tôle pour ressembler au compresseur de la 141R.
Sur les photos ne figurent pas les joints que je dois encore réaliser.

salutations vaporistes
Michel










Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 16 juin 2017 à 19h55


bonjour à tous,

Réalisation des deux pompes à eau montées en tandem, et entrainées par un excentrique sur l'essieu moteur.
Elles sont en partie dissimulées dans le réservoir d'air comprimé de la loco
Une troisième pompe à eau manuelle sera installée dans le tender.

salutations vaporistes
Michel









Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : mardi 18 juillet 2017 à 16h42


bonjour à tous,

mécanisme complet monté avec les auxiliaires




montage des pompes en tandem avec l'arbre de renvoi

installation de la pompe de graissage sur le tablier avant à la place du compresseur d'air


prochaine étape: la boite à fumée

salutations vaporistes