141 R au 1/20ème


Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 3 juin 2015 à 13h33


Re
je connais la technique des douilles de chaine de Raymond , c'est lui qui me l'avait expliqué il y a une vingtaine d'années .
C'est valable pour des machines au 1/20 qui travaillent peu a charge pas trop élevée .
Mais lorsqu'on tracte des trains lourds (5 à 600kg) en 5 ou 7 il faut être très vigilant sur le graissage . Il en est de même pour les cages a rouleaux sur du Stub.
Je conserve encore les cages a rouleaux littéralement fondues de la Decauville du club , qui depuis des années ont été remplacées par des Metafram .
Depuis que je construit des locos j'ai un peu tout essayé . cages a rouleaux , bagues acier rectifiées, roulements a aiguille, roulements a billes étanches , bagues bronze , lisses ou frittées et j'en suis arrivé aux conclusions que , pour des articulations non rotatives (petit mouvement par exemple) les bagues acier rectifiées ou bronze conviennent très bien , mais dès qu'il y a rotation seuls les roulements étanches ou les bagues bronzes frittées résistent dans le temps aux projections d'eau et aux charges un peu élevées .
@+

JC Labrot Cav430

Message

jacky
Visiteur


Date du message : mercredi 3 juin 2015 à 20h49


bonjour à tous ,
je partage tout à fait l'avis de JC pour les bagues bronze sur les gros écartements mais au 1/20è les douilles à aiguilles et la méthode de Raymond PASSATUTO pour les bielles est vraiment top .
amicalement
jacky

jacky CAV 1892

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : mercredi 3 juin 2015 à 22h15


Re
la preuve n'est plus a faire lorsqu'on voit comment et depuis quand les locos de Raymond tournent !
@+

JC Labrot Cav430

Message

jacky
Visiteur


Date du message : lundi 8 juin 2015 à 08h24


bonjour à tous,
avant hier j'ai pu admirer le travail de Michel sur cette future 141R , je n'ai aucun doute sur la qualité du résultat .
tout y est , la finesse ,la précision ,le réalisme et le montage sur un banc rotatif vraiment très pratique , en résumé tout pour que cette loco soit une réussite.
que tous les amateurs de cette échelle 1/20è n'hésitent pas à manifester leurs encouragements à Michel et à communiquer sur leurs projets éventuels.
cordialement
jacky

jacky CAV 1892

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : jeudi 18 juin 2015 à 21h32


bonsoir à tous,

la suite, mais ralentie en ce moment par des travaux non modélistes. Cependant quelques travaux indispensables avant le montage des essieux, à savoir la réalisation des excentriques de commande des pompes. Celui de la commande des deux pompes d'alimentation de la chaudière et qui est monté sur l'essieu moteur. Et celui de la commande de la pompe de graissage des pistons et qui est monté sur le premier essieu porteur. C'est une originalité du plan de ROMAN d'entrainer cette pompe par un excentrique entrainé par un essieu porteur. Souvent la pompe de graissage est entrainée par une biellette raccordée à la distribution. Je préfère la solution de T.Roman car l'aspect maquette est préservé, important au 1/20ème. La pompe de graissage avec son réservoir est camouflé dans le compresseur d'air situé à l'avant de la loco. Mais je n'en suis pas encore là.

La suite bientôt avec le montage et le calage des essieux .

salutations vaporistes
Michel

Message

jacky
Visiteur


Date du message : jeudi 18 juin 2015 à 23h08


bonjour à tous,
bonsoir Michel,
beau travail, cependant une question :

2 pompes d'alimentation actionnée par un seul excentrique sur le même essieu ?
il peut être intéressant si possible de faire en sorte d'avoir un seul aller retour du piston de " la ou les " pompes sur 2 tours de l'essieu , le freinage de la machine à l'ouverture du bypass est moins sensible pour nos machines relativement légères au 1/20è

amicalement
jacky

jacky CAV 1892

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : jeudi 18 juin 2015 à 23h55


Bonsoir

"2 pompes d'alimentation actionnée par un seul excentrique sur le même essieu ?"

il y a aussi la solution de la pompe unique , mais a double effet , avec trois billes ,
ça fonctionne très bien
@+

JC Labrot Cav430

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 19 juin 2015 à 11h33


bonjour à tous
merci Jacky et Jean-Claude pour vos remarques.
sur le plan les pistons des deux pompes sont solidaires mécaniquement. L. Gardes préconisait aussi le montage de deux pompes. Je pense que ce montage permet de mieux répartir les efforts sur l'arbre moteur et d'atténuer l'effet du by-pass .
De plus je peux utiliser des pompes du commerce en choisissant le modèle ayant un piston de 8 mm.

@+
Michel

Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : vendredi 19 juin 2015 à 11h43


Bonjour
C'est une solution , un peu compliquée certes .....
Dans les colliers d'excentriques j'ai pris pour habitude de monter des roulements a grand alésage car les efforts et l'usure qui en découle n'est pas négligeable . On en trouve en fournitures industrielles........mais aussi dans les photocopieurs !
@+

JC Labrot Cav430

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : lundi 21 décembre 2015 à 00h15


bonsoir à tous

Je reprends la construction de la loco après plusieurs mois d'interruption dus à des travaux non modélistes.
J'étais impatient de m'y remettre.

Donc reprise des travaux sur le train de roues.
Ajustage des boites d'essieu dans les glissières du chassis pour que celles-ci glissent librement , mais sans jeu apparent.

Mise en place des cages à aiguilles dans les boites d'essieu.

Etamage de la jante des roues pour leur donner un aspect proche de celui de l'acier. Ensuite montage des manetons sur chaque roue, ajustage serré et montage au Loctite 638.

Pour le maneton de la bielle maitresse qui supporte la contre-manivelle, blocage définitif par une vis entre "cuir et chair" .

Emmanchement d'une roue sur chacun des quatre essieux. Ajustement serré et montage au Loctite et clavetage par vis entre "cuir et chair"

Mise en place des boites d'essieu et emmanchement de la deuxième roue et calage des manetons à 90° au moyen d'un montage, indispensable pour garantir la répétabilité.
Suivant les conseils de Jacky et de Jean-Claude L., ajustage légèrement serré, réalisé à l'alésoir à main, mais pas de Loctite pour que l'essieu reste démontable.

L' essieu moteur a été assemblé avec les boites d'essieu et l'excentrique de commande des pompes d'alimentation de la chaudière.

De même, un autre essieu a été monté avec l'excentrique de commande de la pompe de graissage des pistons.

Ultime vérification du calage des manetons, du fonctionnement sans jeu des quatre essieux et surtout sans point dur au moyen de deux gabarits aux entraxes précis des bielles.

Clavetage définitif des roues par vis entre "cuir et chair".

Vérification également du jeu transversal des essieux. Il restera à trouver le bon diamètre du fil des ressorts de suspension. Ceux que j'ai montés me semblent trop raides.

Ultime reprise des essieux entre les pointes du tour pour éliminer les derniers petits faux ronds .

Tous ces travaux d'ajustage prennent beaucoup de temps. Le montage basculant m'a fait cependant gagner du temps. Je pense qu'il est indispensable.

Je peux maintenant passer à la réalisation de l'embiellage.


à bientôt.
Bon Noël à tous et bonnes fêtes de fin d'année.
salutations vaporistes

Michel