141 R au 1/20ème


Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 29 mars 2015 à 23h25


bonjour à tous,

j'ai entrepris depuis quelques temps la construction d'une 141 R au 1/20ème. Jacky m'a encouragé à en parler dans le forum de la CAV, ce que je fais volontiers.

J' avais acquis des pièces de fonderie en bronze auprès de Louis Gardes il y a plus de 25 ans. A l'époque je n'étais pas en mesure de la réaliser par manque de temps, de moyens et de plus j'habitais en appartement . Je m'étais donc fixé de la réaliser plus tard. Il m'a donc fallu attendre pratiquement la retraite mais il n'est jamais trop tard quand on est passionné.
En outre les plans de L.Gardes ne me satisfaisaient pas. J'ai donc repris la construction en suivant les plans nettement plus complets de T.Roman .

Ca fera j'espère une 141 R de plus. Ce n'est pas très original , j'aurais volontiers fait une loco française, une 231 K par exemple que je trouve superbe ou une 141 P, mais la possibilité d'avoir des pièces de fonderie (chassis, roues boxpock, cylindres, bissel delta, ...) m'avait fait choisir la 141 R. L'échelle du 1/20ème n'est pas très courante et semble même en voie de disparition. C'est pourtant une très belle échelle. La 141 R a de plus une caractéristique importante, sa grande surface de grille la rend particulièrement apte à fonctionner au charbon , même à cette échelle. J'ai pu admirer celles de Louis Gardes ,de Raymond Passatutto et les locos présentées autrefois aux rencontres de Vierzon organisées par R.Laumonnier. J' ai admiré aussi l'année dernière la superbe 241 A et la G8 de Jacky. Et le récit passionnant de la construction de la superbe G8 de Daniel du 67. En outre dans ma jeunesse, la 141 R était la locomotive vapeur la plus répandue. De plus le 1/20ème est une échelle intéressante car réalisable avec des machines-outils de taille raisonnable. L'inconvénient est la rareté des réseaux .

Voici donc où j'en suis. Le chassis est usiné. J'ai repris les boites d'essieu que j'avais réalisées avec des paliers lisses, pour y installer des roulements à aiguilles. Ca doit améliorer beaucoup le roulement de la loco. Il manque les ressorts de suspension. J'ai réalisé également les blocs cylindres et une partie du mécanisme. Je dois maintenant réaliser l'embiellage. Pas mal de fraisage en perspective.

cordiales salutations vaporistes

Michel



Message

Cav430
administrateur

Voir plus


Date du message : lundi 30 mars 2015 à 09h02


Bonjour
Heureux de voir que le 1/20 renait un peu !
Un nouvel administrateur de la CAV adepte de cette échelle va accélérer ce renouveau .
Ne pas hésiter a prendre contact
@+

JC Labrot Cav430

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : mardi 7 avril 2015 à 23h20


bonsoir à tous,

la suite avec la réalisation des boites d'essieux, équipées de douilles à aiguilles.
Leur montage sur le chassis avec les ressorts de suspension, à ajuster peut-être plus tard en fonction du poids final de la machine (32 kgs sans le tender) pour éviter tout déraillement.

J'ai réalisé un montage basculant, qui me facilite beaucoup les manipulations et qui me semble quasi indispensable.

La suite aussi avec le support de mécanisme. Sa géométrie doit être rigoureuse. Les supports des coulisses sont chronophages. Les pivots sont équipés de bagues Métrafam .

la suite à venir

salutations vaporistes
Michel

Message

mecanotrain
Confrère

Voir plus


Date du message : mercredi 8 avril 2015 à 18h32


Michel69 a écrit :

bonsoir à tous,
la suite avec la réalisation des boites d'essieux, équipées de douilles à aiguilles.
Leur montage sur le chassis avec les ressorts de suspension, à ajuster peut-être plus tard en fonction du poids final de la machine (32 kgs sans le tender) pour éviter tout déraillement.
J'ai réalisé un montage basculant, qui me facilite beaucoup les manipulations et qui me semble quasi indispensable.
La suite aussi avec le support de mécanisme. Sa géométrie doit être rigoureuse. Les supports des coulisses sont chronophages. Les pivots sont équipés de bagues Métrafam .
la suite à venir
salutations vaporistes
Michel

Salutous, salut Michel,

J'ai la chance de travailler sur la 141 R1126 basée à Toulouse. C'est une "goudronneuse". Si tu as besoin de photos de détails, demande-moi, j'en ai déjà pas mal et je peux en faire d'autres.
Actuellement, elle est en révision de chaudière, essieux, tirants, entretoise et compagnie.

Cordiales salutations vaporistes
Roger - CAV1258

Message modifié le mercredi 8 avril 2015 à 18h33 par mecanotrain

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : jeudi 9 avril 2015 à 10h53


bonjour à tous, bonjour Roger,

Roger, merci pour ta proposition. Je ne manquerai pas de faire appel à toi pour les détails de la 141 qui me manquent et merci de nous donner des nouvelles de la 1126.

cordialement
Michel

Message

jacky
Visiteur


Date du message : vendredi 10 avril 2015 à 08h38


bonjour à tous,
Michel tu nous fait vraiment plaisir , je vois que tu as nettement progressé et je suis convaincu de tes capacités à mener ce chantier à son terme.
il y aura des moments difficiles mais tu sais que tu peux compter sur les collègues du forum pour t'épauler si besoin.
Raymond sera fier de ton travail , j'ai du malheureusement annuler ma dernière visite programmée car il était très fatigué mais il est toujours aussi vif d'esprit quand on parle du 1/20è.
je serai vraiment heureux de te revoir , peut être à rosière cet été pour une journée navigation ?
amicalement
jacky

jacky CAV 1892

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 10 avril 2015 à 17h07


bonjour à tous,

merci Jacky pour tes encouragements; J'aurai bien sûr besoin de conseils. Je pense bien à Raymond notre maître du 20ème et à ses conseils avisés. Merci de me faire signe quand tu feras naviguer ta chaloupe ou rouler ta 241.

En attendant la suite avec la réalisation des blocs-cylindres en bronze, un gros morceau.
Les tiroirs sont cylindriques, conformes à la réalité. Les plans de L.Gardes étaient avec des tiroirs plans. J'espère que le réglage de la distribution ne sera pas trop difficile.

Une remarque : le diamètre d'alésage des cylindres est de 30 mm. Ca me semble beaucoup, 28 mm aurait certainement suffi (ce que je n'ai hélas pas fait). Cela économiserait la vapeur. Il faudra donc que la chaudière soit généreuse. La puissance de cette machine doit être impressionnante.

Les blocs-cylindres comportent un nombre impressionnant de percages et de fraisages, mais ma hantise était pour les taraudages. La casse dans le bronze est une horreur. Malgré les plus grandes précautions, ca m'est arrivé. J'ai tout essayé pour extraire le taraud cassé d'après ce qui est conseillé dans les forums, il n'y a sans doute que l'électro érosion qui soit valable, mais je n'ai pas ce qu'il faut. C'est avec les forets spéciaux en carbure et avec coupe très négative que j'y suis arrivé, mais ils ne sont pas donnés.

J'ai choisi des vis à tête fraisée pour la fixation des flasques des cylindres et des tiroirs, pour ne pas avoir de vis ou d'écrous qui dépassent de la surface, afin d' être le plus proche de la réalité (la 141 R a des "casseroles" embouties pour cacher les vis de fixation, trop difficiles à réaliser au 1/20ème) .

la suite (pistons, glissières...) à venir

cordialement
Michel

Message

rollandcantin
Confrère

Voir plus


Date du message : vendredi 10 avril 2015 à 21h13


Bonjour à tous
Superbe réalisation.Félicitations pour le travail.J'attends avec impatience la suite!
La casse des tarauds dans le bronze est redoutable mais hélas fréquente.
Un truc qu'on m'a indiqué et dont j'ai vu le résultat: laisser tremper la pièce en bronze avec le taraud cassé dans de l'eau de javel pure jusqu'à "dissolution" totale du taraud.
Résultat super surtout pour les petits tarauds!!!
Bon courage pour la suite.
Cordialement

Rolland (cav 213)

Message

jacky
Visiteur


Date du message : samedi 11 avril 2015 à 08h49


bonjour à tous,
quel boulot Michel , tu n'as pas choisis la méthode la plus simple mais l’esthétique est superbe.
régler la distribution n'est pas un gros problème à condition que les usinages soient précis , particulièrement la chemise du tiroir et le piston.
il est important que la chemise soit montée serrée dans le corps du cylindre pour avoir une bonne étanchéité entre les bossages d'admission et d' échappement , c'est la première condition à un bon fonctionnement.
un diamètre de piston de 30mm est à mon sens beaucoup trop important pour une machine de ce poids mais çà reste un avis personnel car je reconnais être un peu obsédé par l'économie de vapeur pour favoriser l'autonomie , à titre indicatif les pistons de ma 241A font maintenant après modification 20mm et j'ai adopté la méthode des coupelles téflon pour l'étanchéité, je n'ai pas pu faire de tests sur réseau mais en statique j'ai l'impression que j'ai vraiment de la puissance pour tracter lourd.
j'ai une documentation spécifique extrêmement simple faite par Raymond pour régler une machine à tiroirs cylindrique que je peux te faire passer si tu le souhaite.
à bientôt
amicalement
jacky

jacky CAV 1892

Message

Michel69
Amateur non confrère

Voir plus


Date du message : dimanche 19 avril 2015 à 18h30


bonjour à tous,

j' essaierai la méthode de l'eau de Javel, Rolland, merci de l'astuce. Le taraudage dans le bronze est mon angoisse permanente. Les trous les plus petits sont du M1.6

Jacky, je regrette d' avoir alésé à 30 mm conformément au plan. 28 mm auraient suffi amplement. Merci pour les conseils concernant la distribution à tiroirs cylindriques. Je ne manquerai pas de solliciter ton aide pour son réglage.

La construction est en relâche en ce moment, cause vacances, travaux dans un appartement (les enfants n'oublient pas qu' ils ont un père bricoleur) et travaux de printemps d'entretien extérieur (qui ne me passionnent pas du tout)

la suite en images

Les pistons sont en inox. Il manque pour que les blocs-cylindres soient complets : les segments des pistons, les joints des couvercles, les joints téflon des presse-étoupes et les purgeurs

cordialement

Michel